English  

Biographie


" Olivier Chauzu, le maître des couleurs " (Le Monde, 21 novembre 2006).

" Beaucoup mieux qu'un bon pianiste: un vrai musicien " (Gérard Gefen, Lettre du musicien n°93).

Disciple de Gabriel Tacchino, Théodore Paraschivesko, Jean-Claude Pennetier, Christian Ivaldi et Gyorgy Sebok, Olivier Chauzu a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Découvert et encouragé dès l'âge de quinze ans par Yvonne Lefébure, il a signé sous le label Calliope distribué par Harmonia Mundi un enregistrement d'Iberia d'Isaac Albéniz (Diapason d'Or et quatre étoiles du Monde de la Musique).
Le Monde : " l'une des plus émouvantes interprétations qui soient, par son intériorité, sa maîtrise du temps, des rythmes et des couleurs " (Alain Lompech).
" ... has managed to see through the picture postcard surface of this music to find its daring, and very modern, not to say, revolutionary, heart... Book III has more than any, with a chunky, if measured, El Polo, and an outstanding Lavapiés " (Tom Deacon).

Il a signé sous le même label l'intégrale de la musique pour piano de Paul Dukas, saluée par la critique en France et à l'étranger, puis un récital Schumann (cinq diapasons, quatre étoiles du Monde de la Musique, Clé de l'année 2008 Resmusica):
" Davidsbündlertänze: a wonderful recording of perhaps Schumann's greatest piece. " (Tom Deacon).
" The tempo follows the feeling of the music, rather than some preconceived notion of the music as a strict tempo indication. Here again this is very authentic Schumann, whose music is almost pure feeling or character, translated into sound. " (Tom Deacon).


Parcours biographique
Naissance le 18/12/1963 à Libourne (France).
Docteur en études ibériques (2000).
Olivier Chauzu étudie au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris, obtient le Premier Prix de Piano dans la classe de Gabriel Tacchino (1987), le Premier Prix de Musique de Chambre dans la classe de Jean Mouillère et de Jean-Claude Pennetier (1988). Il est sélectionné et reçoit une bourse pour étudier à la School of Fine Arts de Banff (Canada), bénéficie des cours publics d’interprétation donnés par Richard Goode, Paul Badura-Skoda, Anton Kuerti et donne de nombreux concerts.
De retour en Europe, il entre en 1988, premier nommé, au Cycle de Perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de piano de Theodore Paraschivesko, et travaille avec Leo Fleisher, Vitaly Margoulis et Dimitri Bashkirov. La pianiste Catherine Collard le remarque et l'invite à ses premiers festivals.
Le maître Gyorgy Sebok, rencontre décisive, achève sa formation durant le Summer Cycledu Banff Centre (1990).
Olivier Chauzu a été couronné par de prestigieuses distinctions aux concours internationaux Maria Canals à Barcelone (1989) et Yvonne Lefébure à Saint-Germain-en-Laye (1990) où il reçoit le prix Claude Debussy.
Il parcourt la France et le monde en solo et en musique de chambre : à Paris salle Gaveau, Théâtre de l’Athénée, Musée d'Orsay, Grand Salon des Invalides, salle Cortot, Théâtre du Jardin, dans la programmation des principales grandes villes des régions (Bordeaux, Angers, Tours, Royan, Grand Théâtre de Dijon, Mont-de-Marsan, Le Mans, Nice…). Il est l’invité entre autres des Nuits du Suquet à Cannes, Festival Musique et Vin du Clos Vougeot, Mai Musical de Saujon, Festival de La Dame des Aulnes, Festival de piano de La Charité-sur-Loire, Festival Musique en Côte Basque, Festival Debussy de Saint-Germain-en-Laye, Festival de piano de Châteauneuf-le-Rouge, Festival de piano de Wesserling, Festival d’Art Sacré à Dax, en Espagne à l’Ateneo de Madrid, au Teatro Palacio Euskalduna de Bilbao, Pampelune, Barcelone, Saint-Sébastien, au Portugal à Lisbonne dans le cadre de retransmissions estivales en direct produit par la Radio Nationale Antena 2, en Allemagne au festival Schumann de Bonn, au festival de Nürenberg, à Stuttgart, en Suède (Stockholm), en République Tchèque à Prague, en Asie (Dubaï, Abu Dhabi…), au festival Music and beyond d’Ottawa de Julian Armour, au Wolf Performance Hall de London (Ontario), à Toronto, à Mexico...
Il joue avec les orchestres prestigieux comme le Calgary Philarmonic Orchestra (Canada), la Orquesta Filarmónica de Mexico, l’Orchestre Symphonique de Nancy… Il joue aussi avec l’Orchestre Régional de Bayonne-Côte Basque, sous la direction de Marco Parisotto, Vincent Barthe, Jérôme Kaltenbach, Jean-Marc Burfin, Kirk Muspratt, Victor Puhl, Jean-Sébastien Béreau, José Miguel Rodilla, Jean-François Heisser, Philippe Hui, Philippe de Chalendar, Robert Delcroix, ainsi que Michel Tabachnik qui l’invite à jouer avec l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée.

Il affectionne la musique de chambre et joue avec Pierre Amoyal, Cho Liang Lin, Raphaël Perraud, les solistes du Metropolitan Opera de New York, David Chan, Nicolas Angelich, Roland Daugareil, Jeanne-Marie Conquer, Emmanuelle Ophèle, Claire Merlet, François Leleux, Raphaël Pidoux, Jean-François Verdier, Staffan Martensson. Il joue au sein du Trio des Aulnes, accompagne des chanteurs de mélodie (Michèle Penna).
Son répertoire, éclectique et étendu, outre plus de trente concertos, les trente-deux sonates de Beethoven, l’intégrale des œuvres de Ravel, inclut les œuvres de toute l’histoire de la musique pour clavier, allant de Bach, Scarlatti, Padre Soler, jusqu’à la musique contemporaine (Stockhausen, Boulez, Ohana, Mompou), en passant par l’époque classique (Mozart, Haydn), le dix-neuvième siècle (Beethoven, Schumann, Schubert, Chopin, Liszt, Brahms) et le vingtième (Debussy, Ravel, Albéniz, Granados, Stravinsky) et les créations actuelles (Philippe Forget, Lucien Guérinel).

Il transmet actuellement son expérience musicale au Conservatoire National de Région de Bayonne, où il est titulaire d’une classe de piano.